2e partie ... le début de ma grossesse

Grossesse : les débuts ..

Ma première démarche est de trouver une clinique, or j'habite dans une grande ville où je connais peu de monde ! Pour m'assurer de la bonne réputation de la clinique, internet fut le principal moyen pour connaître celle-ci*(cf lien).

Initialement, je désirai accoucher dans l'eau : dans mes recherches, je découvris qu'en France, le sérieux des structures mises en place pour ce mode d'accouchement est encore loin d'être accompli, il est encore délicat d'opter pour cette façon. Une grande clinique connue qui respecte bien ces conditions pour permettre un acccouchement optimal dans l'eau se trouve aux Pays-Bas*.

Je ne voulais pas d'accouchement classique et médicalisé ... J'appris que des maisons de naissances commençaient à voir le jour en France*, grâce au magazine «le patient », « alternative santé ». Légalement, le chemin est encore long: il nécessite l'adhésion de tout le public ainsi que tout le personnel médical en France*. A Paris, il existe la maison des Bleuets.

Je me rends compte que finalement les critiques divergent pour la réputation d'une clinique ou d'une maternité: pour certains elle sera bien et pour d'autres beaucoup moins bien... Par exemple la Maison des Bleuets qui est conçue pour permettre un acccouchement sans super médicalisation, et dans mon entourage amical, certaines femmes ont été fort déçues car elles ont mal vécu l'accouchement qui, selon elles, était fort médicalisé.

Avec toutes ces avis différents, je me retrouvais seule face à ce dilemme : comment bien accoucher, et assurer le bien-être à mon futur bébé ?

Cela ne revient qu'à soi-meme de faire sa propre opinion sur le choix d'une maternité et sur le déroulement du suivi de la grossesse..

J'hésitai entre la maternité des Lilas dans le 93 et la Maison des Bleuets. La Maison des Bleuets, contactée en Juillet, contactée par mail et prévenue de ma surdité, ne m'a jamais répondue ... mon ami travaillait... Je me tournai donc vers les Lilas : c'est là que je réalise qu'on est quand même limité lorsqu'on veut choisir par soi-même sans demander à une autre personne pour téléphoner à notre place ..

En France, le personnel médical devrait être être capable de répondre aux besoins des sourds, alors que tous les moyens de communication existent : le courrier électronique (mails), portables (sms), fax...

Répondre par fax et par portable leur demande plus d'effort.. Même quand j'appelle mon médecin traitant par fax, il ne me répond pas tout du tout.. il faut à chaque fois demander à mon ami. Il est déplorable de constater cette lacune et cette absence de coordination pour que les sourds puisssent accéder directement .. j'ai appris récemment que pour la première fois à Grenoble, il existe un service on line 24h sur 24h pour les urgences destiné aux sourds, il suffit de composer un numéro qu'ils peuvent utiliser aisément. Mais dans toute la France ??  

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×